-A +A
16.12.2019
Salle 677C, Grands Moulins

Assia Kovrigina : Le Témoignage impossible? : Ecritures de la destruction des Juifs en URSS

Sous la direction de Catherine Coquio (CERILAC) et Annie Epelboin (Université Paris 8 St Denis)

 

Il n’existe pas, en langue russe, une littérature sur l’extermination des Juifs qui aurait permis, comme en Occident, la constitution et la transmission d’une mémoire du génocide, alors même qu’il a été perpétré par les nazis sur place, dans des ravins et des fosses, et non dans des camps éloignés. La littérature a tenté de jouer un rôle testimonial mais elle s’est très vite heurtée à une série d’interdictions, d’amalgames, de trucages idéologiques qui ont abouti à un déni de l’histoire concernant le génocide. Les interférences avec les meurtres de masse précédents, imputables au système soviétique (Terreur, collectivisation forcée) ou avec le Goulag ont encore davantage empêché que cette mémoire se constitue. Pourtant une « réponse » littéraire au génocide des Juifs a bel et bien existé, elle est analysée ici en la périodisant et en étudiant à chaque fois les contraintes et interdits qui ont pesé sur elle et empêché la parution en URSS de la plupart de ces écrits. Un ensemble de textes provenant des archives est ici mis au jour, qui devrait infléchir notre réflexion sur le témoignage, jusque-là centrée sur l'expérience occidentale de l'extermination dans les camps et sur la figure du revenant.

 

Le jury sera composé de :

  • Mme Catherine Coquio (Université Paris Diderot, directrice)
  • Mme Annie Epelboin (Université Paris 8 St Denis, co-directrice)
  • Mme Annette Wieviorka (CNRS, pré-rapporteur)
  • Mme Luba Jurgenson (Paris Sorbonne, pré-rapporteur)
  • M. Boris Czerny (Université de Caen) 
  • Mme Sophie Coeuré (Université Paris Diderot)

 

La soutenance se tiendra le 16 décembre à partir de 13h30 e, salle 677C des Grands Moulins.

Nature >
Mots clés >