-A +A
07.01.2021

Jeanne Bacharach : Trouble dans la poésie. Genre, écriture, peinture chez Henri Michaux et Joyce Mansour

Sous la direction du Pr. Evelyne Grossman (CERILAC)

Le poète et peintre Henri Michaux (1899-1984) et la poétesse Joyce Mansour (1922-1986), à partir de leur rencontre dans les années cinquante à Paris, sont liés par des liens amicaux et esthétiques. Égyptienne, Joyce Mansour est l’une des femmes écrivaines francophones de premier plan du groupe surréaliste des années 1960. D’emblée, elle associe son œuvre poétique à celle des peintres dont elle devient amie (Roberto Matta, Pierre Alechinsky, Wifredo Lam, Pierre Molinier, Jorge Camacho, Reinhoud). Accompagnant ses poèmes de leurs peintures, elle place la collaboration artistique dans le livre au cœur de son travail. Michaux réalise quant à lui une œuvre poétique et picturale double où il s’agit de changer de « gare de triage ». Ces œuvres déstabilisent les frontières entre les arts et ouvrent des passages entre les catégories qui ordonnent le monde. Joyce Mansour et Henri Michaux repensent par exemple la bipartition des catégories sexuées et proposent des traversées dans le genre. Le féminin, tels que les deux auteurs le conçoivent, n’est pas un concept figé et s’affranchit du seul corps des femmes, apparaissant ainsi comme un certain état du corps en mouvement, un mode d’être au monde. Henri Michaux et Joyce Mansour questionnent et expérimentent les limites des corps. L’espace de l’Orient constitue l’un des terrains privilégiés pour penser ce dépassement des frontières aussi bien physiques que psychiques. Ce travail, utilisant un corpus critique interdisciplinaire, des études sur l’intermédialité, l’orientalisme, aux études de genre, propose le concept de « trouble » afin de penser des œuvres souvent qualifiées d’insaisissables.

 

Le jury est composé de

  • Mme BERNARD Catherine, Université de Paris
  • M. DAGEN PHilippe, Université Panthéon Sorbonne
  • Mme GROSSMAN Evelyne , Université de Paris
  • Mme SEGARRA Marta, CNRS Paris
  • M. VOUILLOUX Bernard, Sorbonne Université

 

La soutenance se tiendra le 7 janvier, à partir de 14h (la salle sera prochainement communiquée).

Nature >