-A +A
01.07.2022
Lieu à préciser

Jessica Talley - Rénover l'image de l'Ouest américain sur la scène européenne : photographies et expositions de l'Ouest à l'Exposition Universelle de Paris de 1867

Sous la direction du Pr. Jean Kempf, Université Lyon 2

 

Au printemps 1867, les États-Unis participèrent à leur première véritable exposition nationale à l'étranger. L'Exposition Universelle de Paris de 1867 arrivait à point nommé pour les États-Unis alors qu'ils entraient dans les premières années de l'ère de la Reconstruction. Le pays connaissait une période de reconstruction sociale et politique à l'intérieur de ses frontières, et l'exposition internationale de Paris fut l'occasion de reconstruire son image sur la scène mondiale. Alors que les États de l'Est américain exposaient une collection montrant leur capital culturel, les États de l'Ouest exposèrent une collection d'objets et d'images axée sur l'innovation agricole, les ressources naturelles et les caractéristiques géologiques de la région. Cette partie de l'exposition américaine fut l'occasion d'une promotion esthétique et idéologique de la nation tout entière en séparant le pays de son ancienne identité. Les exposants de l'Ouest mirent en avant les aspects les plus impressionnants du paysage et des ressources minières pour établir visuellement la richesse naturelle de la région. L'Ouest américain ne disposait pas d'un capital culturel qui lui permettait de rivaliser avec les peintures et les pianos, les décors élaborés et la sophistication que proposaient les exposants de l'Est et ceux de l'Europe, de sorte que les photographies des majestueux paysages de Californie et de la richesse minérale du Colorado devinrent les objets par lesquels la région put établir les bases d'une identité esthétique fondée sur des éléments géographiques. En explorant la présence et la couverture photographique élargies dans cette Exposition Universelle, cette étude analyse le contexte international et impérial dans lequel les images du Far West sont apparues. Cette thèse présente un moment d'affirmation non seulement de l'Ouest américain mais aussi des États-Unis plus généralement dans lequel le Far West a joué un rôle inattendu, façonnant une nouvelle esthétique qui s'est étendue à l'ensemble du pavillon américain et, au-delà, a influencé l'avenir de l'identité visuelle de l'Ouest américain.

 

Composition du jury :

  • Daniel FOLIARD, Professeur, Université Paris Cité
  • Christian JOSCHKE, Professeur, Ecole des Beaux-Arts de Paris
  • Jean KEMPF, Professeur, Université Lyon 2
  • Rachel SAILOR, Associate Professor, University of Wyoming

 

La soutenance aura lieu le 1er juillet 2022 (salle à préciser)