-A +A
27.10.2020
Grands Moulins - Salle Pierre Albouy

Loic Bertrand : Vers une archéologie des arts sonores. Régimes du sensible et crise de la narration chez Walter Ruttmann, Pierre Schaeffer, John Cage et Heiner Goebbels

Sous la direction de M. Kaltenecker (CERILAC), en codirection avec Matthieu Saladin (Université Paris 8)

Cette recherche porte sur la manière dont le « son » s’est imposé comme objet spécifique dans les arts du xxe et du xxie siècle. Comment a-t-il pu faire l’objet d’un discours et donner lieu à la conception d’un art sonore autonome ou au renouvellement des pratiques ? Suivant une démarche transdisciplinaire, nous aborderons les domaines de l’art radiophonique, du cinéma, des musiques concrètes et expérimentales, ainsi que des nouvelles dramaturgies sonores. Notre ambition est double : faire l’analyse détaillée de textes et d’œuvres emblématiques, telles que Week-end (1930) de Walter Ruttmann, Symphonie pour un homme seul (1950) de Pierre Schaeffer, Roaratorio (1979) de John Cage et Stifters Dinge (2007) de Heiner Goebbels ; faire à partir de ces analyses quelques propositions permettant de ressaisir l’émergence de ce qu’on peut appeler les arts sonores, en s’efforçant de penser leur cohérence par rapport à l’idée d’un changement de régime de l’art.

Nature >