-A +A

Les laboratoires

Quatre laboratoires sont rattachés à l'ED 131 :

- Le CERILAC - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires en Lettres, Arts et cinéma

- Le CRCAO - Centre de recherches sur les civilisations de l’Asie orientale

- Le CCJ - Chine, Corée, Japon

- Le LARCA - Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones

 

CERILAC - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires en Lettres, Arts et cinéma

https://u-paris.fr/cerilac/

Directrice : Dominique Rabaté

Directrice adjointe : Frédérique Berthet

Responsable administrative : Audrey Coulomp

 

Les programmes de recherche originaux du CERILAC visent à décloisonner les objets et les disciplines (arts, cinéma, littérature) et à penser un rapprochement entre la pratique artistique, la recherche et la diffusion des savoirs. Les objets anciens ou classiques sont étudiés à la lumière des approches théoriques contemporaines et des différents apports des sciences humaines. C’est également l’interdisciplinarité qui oriente les recherches sur l’écriture de l’histoire – littéraire, cinématographique, artistique. La création récente de l’axe SciEnS, liée aux enseignants des formations en culture et communication scientifiques, confirme l’ouverture du laboratoire en direction des sciences sociales et des sciences de l’information et de la communication.

Les membres du CERILAC ont été à l’origine de plusieurs programmes ANR ou IDEX (Cinémarchives, Hermès, Monologuer, Les Contemporains) et le laboratoire se porte régulièrement candidat à des projets d’Actions de recherche structurante (édition des Œuvres Complètes de Jean-Jacques Rousseau, création du très actif Centre Jacques-Seebacher).

L’équipe publie aux éditions Hermann la revue Textuel (2 numéros par an), les Cahiers Textuel (3 ou 4 numéros par an), les Cahiers Concours (agrégation et ENS), et soutient la revue Écrire l’histoire (CNRS Éditions). Est également soutenue de façon récurrente la collection Cinéfocales (monographies consacrées à l’étude pluridisciplinaire d’un film, Éditions du Bord de l’eau).

Le CERILAC organise tous les deux ans un colloque sur la critique, Les Facultés de juger, dont les actes dessinent une orientation intellectuelle forte du laboratoire (Critique et vérité, Critique et violence, L’expérience du cinéma, Critique et poésie, 5e et 6e éditions prévues pour 2018 et 2020).

 

CRCAO -Centre de recherches sur les civilisations de l’Asie orientale

http://www.crcao.fr 

Directeur :

Directeur adjoint :

 

Le Centre, anciennement dénommé « Centre de recherche sur les civilisations chinoise, japonaise et tibétaine », a modifié son intitulé en « Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie Orientale » pour afficher plus ouvertement sa volonté d’intégrer l’ensemble des pays d’Asie dans son champ de recherche et de développer les problématiques transnationales. Il conserve cependant sa structuration en trois équipes ― Chine, Japon, et Tibet ― et les recherches portant sur chacune de ces aires demeurent au cœur de ses activités. 

Les recherches du C.R.C.A.O couvrent une large gamme de disciplines et toutes les périodes allant du plus ancien au contemporain. Une part importante de ses programmes concerne l’étude des religions, de l’histoire, des arts, de la littérature et de la pensée de la période classique. Le Centre porte également un intérêt particulier aux sources primaires (manuscrits, inscriptions, documents iconographiques et archéologiques).

Le CRCAO a pour établissements de tutelle le CNRS, l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et l’Université Paris Diderot (Paris 7). Rattaché à la chaire d’Histoire moderne de la Chine du Professeur Pierre-Étienne Will, le Centre est hébergé par le Collège de France qui soutient ses activités de recherche et accueille nombre de ses manifestations. Les fonds constitués par le Centre sont déposés au sein des collections des Instituts d’Asie du Collège de France.

Le CRCAO est composée de 3 équipes : « Civilisation chinoise » ; équipe « Civilisation japonaise » et « Tibet, Bhoutan et aires culturelles tibétaines » (TBACT).

 
Le CCJ - Chine, Corée, Japon

http://umr-ccj.ehess.fr/index.php?756

Pour tout renseignement, contacter Yannick Bruneton, Professeur de langue et littérature coréenne : yannick.bruneton@gmail.com

 

Le Centre de Recherches sur la Corée (CRC ou « Centre Corée ») de l’EHESS est un lieu d’enseignement et de recherche appuyé sur un fonds documentaire où dominent savoirs et sources en langue coréenne. Il constitue à partir de 2006 la partie coréenne autonome d’un laboratoire commun « Chine-Corée-Japon » UMR 8173 CNRS-EHESS instituant la démarche comparative à l’échelle de l’Asie du Nord-Est avec le Centre de recherches sur le Japon (CRJ) et le Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC)

Depuis 2010, le CRC est une des institutions fondatrices de « Réseau des études sur la Corée » (2010-2015, Paris Diderot Paris 7, INALCO, EHESS).

 

LARCA - Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones

http://www.larca.univ-paris-diderot.fr/?lang=fr

Directrice : Cécile Roudeau

Directeur adjoint : Jean-Christian Vinel

Administration : Corinne Hamel

 

Le LARCA, créé en 2007, est devenu UMR en 2014 après sa reconnaissance par l’InSHS et représente désormais les études anglophones au sein du CNRS. Ce laboratoire consacré aux études britanniques et américaines est ainsi au tout premier plan en France. Il associe les études anglophones (histoire, littérature, arts visuels, productions culturelles) avec les sciences humaines et sociales (histoire, sociologie, science politique, histoire des sciences et des idées, esthétique, cultural studies, visual studies), dans une perspective résolument interdisciplinaire. Le LARCA regroupe environ cinquante enseignants-chercheurs (MCF et PR en rattachement principal) et encadre environ 60 doctorants à la rentrée 2015. Les quatre axes majeurs et les trois traverses développés au sein du Laboratoire sont d’une grande originalité et pour plusieurs d’entre eux ne sont pas représentés ailleurs en France.

 

Axes :

Cultures visuelles anglophones : histoires, pratiques, théories (responsable : Martine Beugnet)
Histoire du politique dans les mondes anglophones (responsable : Clarisse Berthezène)
Lumières et modernité (responsable : Allan Potofsky)
Frontières du littéraire (responsable : Cécile Roudeau)

 

Traverses :

Conservatismes en mouvement (responsables : Clarisse Berthezène et Jean-Christian Vinel)
Imaginaires contemporains : Actualités des productions culturelles (domaine anglo-américain, XXe-XXIe siècles) (responsable : Catherine Bernard)
Littérature britannique et Orient (responsable : Landan Niayesh)

 

D’autres thématiques sont présentes telles que « Histoire des femmes et du genre » et « Écrire l’histoire depuis les marges ». Les liens et le rayonnement internationaux des groupes de recherche placent de même ce laboratoire au tout premier plan en Europe. Grâce à sa richesse humaine et scientifique (3 membres de l’unité en délégation à l’IUF à la rentrée 2015, plusieurs projets collectifs internationaux financés), le LARCA ambitionne d’être un foyer européen de la recherche et de la réflexion sur les sociétés et les cultures anglophones.

 

Mots clés >