-A +A

La formation doctorale à l'ED 131

Tout doctorant doit suivre au minimum 100 heures de formation obligatoire sur 3 ans.

Ce plan de formation implique notamment de suivre le séminaire « Théorie(s) de la littérature : du formalisme au néo-matérialisme » (12 heures obligatoires en D1), et au choix le séminaire des doctorants de l'ED 131 des séminaires de formation à la recherche ou de recherche, de participer à des colloques ou journées d'études organisés par l’université de Paris ou à l’extérieur.

Sont comptabilisées dans les 100 heures de formation obligatoire toutes les manifestations scientifiques (séminaires, colloques, conférences, journées d'étude...) dispensées à l'ED 131, ailleurs à l'UP ou dans tout autre établissement d'enseignement supérieur français ou étranger, y compris si l'étudiant s'est contenté d'y assister sans présenter de communication. L'ED a pour politique de privilégier la souplesse dans le calcul des heures de formation suivies; elle se refuse à procéder à une vérification tatillonne du total indiqué par les doctorants et ne fera en aucun cas de difficultés s'ils sont dans l'incapacité de fournir des justificatifs détaillés pour toutes les formations. Il est rappelé que le seuil légal de 100 heures est facile à atteindre en temps normal (hors pandémie); il correspond à une participation régulière à des manifestations scientifiques. La crise sanitaire crée des difficultés inédites en raison de l'annulation ou du report de nombreux événements; l'ED en tient naturellement compte car elle estime qu'à l'impossible nul n'est tenu. De même, elle prend en considération la situation spécifique de chacun (éloignement géographique, cas des personnes salariées, des enseignants du secondaire, etc).

 

Modèle de portoflio à télécharger :   FichierportfolioED131.docx (34.12 Ko) 

Attestation de présence à télécharger : FichierED131_attestation_de_presence.docx (524.05 Ko)

 

Séminaires et journées doctorales de l'ED 131

 

Théorie(s) de la littérature : du formalisme au néo-matérialisme

Ce séminaire s’adresse en priorité aux doctorant.e.s de première année engagé.e. s dans une thèse en littérature anglophone, mais il est ouvert à tou.te.s les doctorant.e.s de l’ED 131 ainsi qu’aux étudiant.e.s de M2 intéressé.e.s.

Son objectif est triple :

- permettre aux jeunes chercheurs et chercheuses de situer leur travail dans le champ des études anglophones, c’est-à-dire à la fois de mieux identifier quel.le.s sont leurs interlocuteur.rice.s théoriques dans le paysage international de la recherche aujourd’hui et de situer leur approche dans l’histoire de la critique littéraire, française et internationale. Aider, donc, les jeunes chercheurs et chercheuses à articuler leurs propres travaux et leur pratique à diverses approches théoriques

- permettre aux jeunes chercheurs et chercheuses de lire une série de textes de référence de la critique littéraire qui structurent notre lecture de la littérature.

- favoriser l’échange et la prise de parole dans un espace de discussion et à la faveur de lectures collaboratives.

Les séminaires seront menés par les directeur.rice.s de recherche en littérature anglophone au LARCA-UMR.

 

6 séances sont prévues pour l’année universitaire 2020-2021.

1) Jeudi 21 Janvier : Le texte/la figure de l’auteur. Du formalisme au post-structuralisme. Catherine Bernard.

2) Jeudi 11 février : Du document en littérature : enquête. Abigail Lang et Frédérique Berthet

3) Jeudi 11 mars : Littérature et identité(s) : Gender and race. Thomas Constantinesco.

4) Jeudi 8 avril : Reading with the Cultural Studies : Raymond Williams and the legacy of Marxist studies. Sara Thornton.

5) Jeudi 6 mai : Lire avec Jacques Derrida. Thomas Dutoit (en délégation CNRS auprès du LARCA.

6) Jeudi 17 juin : Du matérialisme au néo-matérialisme et au-delà. Cécile Roudeau et Catherine Bernard.

À chaque séance, des textes théoriques, seront discutés en lien avec des exemples pris dans la critique littéraire récente. Des présentations courtes (15 à 20 minutes) par les étudiant.e.s, suivies de questions posées par un.e étudiant.e. répondant.e lanceront la discussion. D’autres formats sont bien entendu possibles. Les séminaires se veulent des lieux d’échanges sur des pratiques de la théorie.

La participation à ces séances pourra être comptabilisée au titre des 100 heures obligatoires de formation doctorale prévues par l’ED 131.

Les étudiant.e.s peuvent choisir de n’assister qu’à certaines séances, mais ce programme a été pensé comme un tout offrant une généalogie des modes de théorisation de la littérature.

En fonction de la situation sanitaire, les séminaires pourront se tenir en présentiel ou en distanciel.

 

Séminaire junior des doctorants de l'ED 131 

 

Encadré par une équipe de jeunes chercheurs, le «  Séminaire des doctorants de l’Ecole Doctorale 131 » explore chaque année une notion choisie pour sa richesse conceptuelle et la variété des champs d’étude qu’elle permet d’aborder par les doctorants des 3 centres de recherche. Ces rencontres mensuelles entendent en effet permettre aux doctorants d’échanger entre eux sur leurs recherches en cours et de s’ouvrir à une approche pluridisciplinaire (prise de parole, présentation d'exposés sur travaux en cours…)

Toutes les séances ont lieu au bâtiment C des Grands Moulins, site Paris Rive Gauche, 6e  ou 7e étage.

Thème 2020/2021 : "Etre de son temps"

Contact : doctorants.ed131@gmail.com (link sends e-mail)

 

Autres séminaires ouverts aux doctorants

Dès le mois de septembre, s'informer auprès des secrétariats pédagogiques des UFR pour connaitre le calendrier, en particulier les séminaires de master ouverts aux doctorants et les séminaires de recherche des différentes équipes, des professeurs invités, etc.

 

Catalogue non exhaustif des formations doctorales :

CFDIP

Service Commun de la Documentation de Paris Diderot

Collège de France

Séminaires de master de l'UFR Lettres, Arts et Cinéma 

Séminaires de master de l'UFR d'études Anglophones

Séminaires de master de l'UFR des Langues et civilisations de l'Asie Orientale